Examen Maladie Hémorroïdaire

Que recherche l’examen de l’anus lors d’une Maladie Hémorroïdaire ?

Les manifestations de la Maladie Hémorroïdaire “symptomatique” impliquent de répondre à 4 types de questions :

– Les symptômes sont-ils dus à une Maladie Hémorroïdaire “en poussée”? Les arguments suivants sont considérés comme fiables :

>> Hemorroide externe ? Une solution existe…cliquez ici

 

• un caillot sanguin (thrombose) bien visible sous la forme d’une masse bleuâtre

• un saignement dûment constaté d’origine hémorroïdaire,

• une hypertrophie manifestement d’origine hémorroïdaire,

• l’absence d’une pathologie non hémorroïdaire associée.

 

– Les symptômes sont-ils dus à une affection associée à une Maladie Hémorroïdaire “en poussée” ?

• infection sexuellement transmissible, en particulier après un abus sexuel, associée à des thromboses hémorroïdaires traumatiques souvent multiples,

• fissure anale contemporaine d’une thrombose hémorroïdaire.

– Les symptômes sont-ils dus à une affection associée à une Maladie Hémorroïdaire inactive ?

• fissure anale,

• abcès anal,

rectite,

• dermatose péri-anale,

• cancer anal,

– douleur anorectale liée à une atteinte du nerf pudendal, du coccyx ; douleurs “projetées” d’origine prostatique, vulvaire ou vaginale…

– Les symptômes sont-ils dus à une affection pouvant simuler une Maladie Hémorroïdaire “en poussée” ?

• papille pectinéale hypertrophique, souvent improprement appelée “polype hémorroïdaire”, toujours bénigne,

• mélanome malin de l’anus ou autres cancers de l’anus,

• abcès anal, s’accompagnant le plus souvent de fièvre.

Ces situations délicates, non exhaustives, dues à des pathologies parfois intriquées, justifient un interrogatoire et un examen proctologique bien conduits, seuls capables de rattacher le symptôme à la pathologie responsable.

Les pièges diagnostiques fréquents sont autant d’arguments :

– Pour bénéficier d’un avis proctologique rapide.

– Contre tout auto-diagnostic et toute auto-médication à l’aveugle.

Seul l’examen de l’anus permet d’affirmer le diagnostic de Maladie Hémorroïdaire et d’en préciser le grade.

Il recherche des affections pouvant coexister, voire la simuler.

 

Comments are closed.